APPEL D’OFFRES
TERMES DE REFERENCE POUR LA PRODUCTION, LA REALISATION ET LA DIFFUSION DES ARTICLES ET DES EMISSIONS SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES AU BURUNDI
1. Contexte et justification
Burundi Renewable Energy Association, BUREA en sigle, est une association sans but lucratif (asbl) créée en novembre 2012 et agréée par Ordonnance Ministérielle n° 530/777 du 31 mai 2013, puis actualisée sur Ordonnance Ministérielle n° 530/869 du 25 mai 2020. BUREA agit en concert avec le Ministère en charge des énergies.
Les fondateurs de BUREA sont principalement des entrepreneurs du secteur des énergies renouvelables qui se sont mis ensemble afin de promouvoir l’accessibilité et l’utilisation des énergies pour tous au Burundi. BUREA a une structure administrative comprenant l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration et le Comité Exécutif.
Actuellement, BUREA compte près de 170 membres et environ 35 entreprises répartis sur tout le territoire national.
Malheureusement, le taux de pénétration des énergies renouvelables dans le pays reste très faible. Une étude menée en 2021 par la Banque Mondiale montre que seuls 4% des Burundais vivant en milieu rural ont accès à l’électricité alors que le taux national d’accès à l’électricité est de 13% (63% en milieu urbain et 4% en milieu rural). Cette étude montre que le nombre de clients d’électricité était de 175 777 en 2021.
Pour y parvenir, BUREA doit en faire le plaidoyer auprès du gouvernement qui doit être convaincu que l’accès à l’énergie est un besoin et non un confort. D’autres parties prenantes y compris les partenaires, le secteur privé et le secteur financier doivent aussi apporter leur contribution pour atteindre l’accès universel à l’électricité d’ici 2030.
Les populations, en particulier dans les zones rurales, doivent savoir qu’il existe des opportunités pour obtenir de l’énergie et qu’elles doivent en profiter pour réduire la déforestation qui est à l’origine des changements et des crises climatiques.
C’est dans ce contexte que BUREA a reçu un appui de la part de GOGLA dont une partie servira à recruter un médium ou une agence de médium pour financer la production, la réalisation et la diffusion des articles et des émissions radio et télévisées sur le secteur des énergies renouvelables au Burundi.
Par cet appel d’offres, le médium ou l’agence est appelé à faire des productions en rapport avec les défis, les opportunités et tout autre sujet en rapport avec les énergies renouvelables au Burundi.
2. Objectif général
L’objectif global de la production de ces articles et émissions radio et télévisées est de contribuer à informer le public, les parties prenantes à savoir la communauté, les opérateurs du secteur, les membres du secteur privé, les partenaires, le gouvernement et ses agences sur la situation réelle du secteur des énergies renouvelables au Burundi, les opportunités et les défis auxquels fait face le secteur. Les plus grands défis sont notamment :
– La taxation à l’importation des kits utilisés dans la production des énergies renouvelables ;
– L’existence sur le marché des produits qui ne respectent pas les normes de qualité.

3. Objectifs spécifiques
Pour y arriver, BUREA est à la recherche d’un médium local ou d’une agence de médium qui va effectuer ce travail.
Ce médium ou cette agence devra avoir des canaux de diffusion des articles et des émissions radio et télévisées où il diffusera ces productions. Ces dernières seront également remises à BUREA pour archivage et pour diffusion sur ses propres canaux de communication.
Ainsi, le médium sélectionné va, pendant le premier trimestre de 2023 (de janvier à mars), faire six productions réparties comme suit :
a) deux articles écrits en français avec photos d’illustration ;
b) deux émissions radio animées en Kirundi ;
c) deux émissions télévisées animées en français.
Les personnes concernées (responsables gouvernementaux, experts, partenaires, opérateurs du secteur des énergies renouvelables, etc.) seront invitées au studio ou des interviews radio/TV seront recueillies sur terrain afin d’être compilées et constituer une émission radio ou télévisée, en fonction du sujet ou thème.
Le médium réalisera deux productions par mois : une pendant la première quinzaine du mois et la seconde pendant la seconde quinzaine. L’ordre de diffusion dépend du médium ou de l’agence.
Les deux articles ne peuvent pas être publiés au cours du même mois et seront illustrées par des photos.
Chaque émission radio ou télévisée durera au moins 45 minutes.
Sous la responsabilité générale du Représentant Légal de BUREA et du Secrétariat de cette Association et principalement la supervision du Chargé de Communication de BUREA, le médium sélectionné devra assurer les tâches suivantes :

– Identifier les sujets ;

– Identifier les angles qui capteront l’attention du public ;

– Identifier les sources ;

– Choisir les jours et l’heure de grande écoute pour les émissions radio et télévisées.

4. Public cible et langue de diffusion

Le public cible comprend notamment :

– Les décideurs politiques, notamment le Ministère en charge de l’énergie et ses agences ;

– Le secteur privé ;

– Les acteurs du secteur des énergies renouvelables ;

– Les partenaires techniques et financiers ;

– Les experts/chercheurs ;

– Les organisations de la société civile ;

– La communauté, etc.

Les articles seront rédigés en français, le public cible étant composé d’intellectuels.
Il en est de même pour les émissions télévisées. Les émissions radio seront en kirundi car ils atteindront un public plus large, dont une grande partie est analphabète.
La radio sélectionnée aura une couverture nationale.
Le choix du sujet et des sources qui participeront à ces émissions ou à la rédaction des articles tiendra nécessairement compte du public cible.

5. Résultats attendus

Le médium ou l’agence est recruté pour produire des articles avec photos, émissions radio et télévisées, qui seront publiés sur ses canaux de diffusion selon le format, la durée, la périodicité et l’heure de diffusion détaillés sur le point (3).

Ces six productions permettront au bout du compte :

La sensibilisation et la visibilité accrues parmi les lecteurs, les auditeurs et les téléspectateurs de la connaissance du secteur des énergies renouvelables ;
La connaissance des opportunités et des défis auquel fait face le secteur ;
L’engagement des parties prenantes à la promotion du secteur des énergies renouvelables ;
La prise de bonnes décisions par les parties prenantes conduisant à une pénétration accrue des énergies renouvelables.

6. Méthodologie

Le médium sélectionné va publier et diffuser les articles, les émissions radio et télévisées sous la supervision du Chargé de Communication de BUREA qui sera impliqué dans :
a) La négociation du placement de diffusion des émissions radio et télévisées selon le plan média défini ;
b) Le suivi de la diffusion des émissions et la publication des articles en vérifiant les preuves.

7. Principaux livrables

Le médium ou l’agence fournira :
• Le plan média effectif de la publication des articles et de la diffusion des émissions radio et télévisées avec les preuves de diffusion ;
• La facture correspondant à chaque article, émission radio ou télévisée diffusé.

Le dossier doit comprendre les éléments suivants :
i) Une proposition technique :
• Une note explicative sur la compréhension des termes de référence et les raisons de la candidature : brève présentation de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagée ;
• Une note sur l’expérience acquise dans des projets similaires et au moins 3 références ;
• Des attestations pour des travaux similaires ;
(ii) Une proposition financière

Le calendrier d’exécution de la tâche est de janvier à mars 2023. L’offre doit inclure un plan de travail (y compris un calendrier) et un budget indicatif. Le dossier doit être envoyé par email à tkwigize@yahoo.fr avec copie à ajturambe@gmail.com et à Apollinaire Niyirora, Chargé de Communication à BUREA (apollo.niyirora@gmail.com) au plus tard le 15 décembre 2022 à 23 heures 59 minutes, heure locale.